à propos...

la photographie

Elle est le médium avec lequel j’affirme et développe une recherche personnelle où la relation inhérente entre le réel et de possibles réalités occupe une place primordiale. La photographie est un moyen par lequel je cherche non pas à rendre compte d’une réalité mais à revendiquer le potentiel fictif du réel.

De fait le réel est le terrain où j’expérimente cette recherche. Proche de là où je vis et travaille, il est ce terrain de tous les jours où chacun d’entre nous peut se trouver.

Selon un processus qui consiste avant tout à faire plutôt qu’à parier sur un ensemble de préliminaires ou de présupposés, je cherche à me retrouver là où les lieux ne constituent pas une source d’inspiration ou de révélation, là où ni l’identité, ni l’histoire ou l’événement ne font véritablement sens. Je réalise, ainsi, des photographies de lieux - de situations- où repères et contextes font défaut.

Mes photographies sont comme autant d’images que j’associe, rassemble, organise dans des séries. La série est un principe qui me permet d’élaborer des schémas de relations entre les images et de me préoccuper des connexions et des flux, non des images séparément. Des séries où probabilité, vraisemblance et hypothèses deviennent, pour qui les regarde, une incitation propice à une reconsidération du réel comme manifestation univoque du réel une réalité avérée  au profit de sa propre capacité réalité fictive.