(auto)portrait

face_à_face_perruque.jpg

L'idiot c'est celui qui ne sait pas, qui est là par hasard et dont le seul alibi serait l'accident ou la passion (1).

Suis-je cet idiot dont parle Jean-Yves Jouannais ?

Celui qui poussé par une intuition ou un désir encore mal maîtrisé se hasarde là, où rien n'est encore sûr. Celui qui, debout et un peu à l'écart observe, écoute, note, remarque... et qui sans éviter les déconvenues et les accidents, se prend au jeu de l'ignorant et de ses penchants : l'empirisme et l'autodidaxie.

Suis-je bien celui-là ?

Celui qui use et abuse de l'ignorance pour combler ses lacunes, théoriser ses intuitions, concrétiser ses intentions et combattre ses à priori. Et, qui parle d'incompréhension et dit ses interrogations, sans craindre de devoir s'en expliquer, en répondre ou y répondre.

Serais-je cet idiot-là ?

Celui qui se sert de l'ignorance comme un garde-fou et pour qui, quelles que soient les circonstances, c'est avant tout le sensible - sa sensibilité mise à l'épreuve de celle des autres - qui donne du sens à ses actes, motive ses choix et détermine sa position.

(1) Artistes sans Oeuvres / I will prefer not to - Jean-Yves Jouannais - éditions Verticales